La parole aux citoyens 06 2010 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Président   
Mardi, 01 Juin 2010 00:00

Juin 2010


23/06/2010

Bonjour,

Je reviens sur le Chemin de Messe à Colfontaine.

La rue est ré-ouverte, normalement plus de passage en sens !

Normalement, mais …

 Un article est paru dans la DH du 21-06-2010 à la page 15, intitulé "Mobilité, le chemin de croix de la commune".

Et sur cet article vous pouvez lire:

...Le Bourgmestre qui semble comprendre la situation

"Malheureusement, je ne suis pas compètent pour cette affaire. Toute modification de la voirie nécessite une approbation du SPW. Nous avons pris rendez-vous, et il vient sur l'entité jeudi prochain. Le problème, c'est que l'administration est un gros navire. Il faut du temps pour manoeuvrer."

Zone 30 et un dos d'âne suite à la venue du SPW.

"Mais cela ne pourra se faire qu'en septembre, une fois que le conseil communal l'aura avalisé"

Voici ses paroles!

N'est-il pas de sa compétence ou celle de l'Echevin des travaux de suivre et vérifier l'évolution des travaux!

De modifier (et ainsi prévenir les usagers) les signalisations de circulation provisoirement lors de risques?

Mettre en sécurité ses citoyens?

Depuis quand sait-on que cette rue est à 50km/h?

Moi, je lui dit depuis 2008.

Avant moi, d'autres ont essayé de faire modifier les aménagements de la rue!

Le Bourgmestre est venu début Mars!!!!

A constaté, devant témoins!!!!

Et puis n'a plus donné de signes de quoique ce soit!

Même pas à mes mails l'interpellant parce que des accidents graves venaient d'être évités!

Et que veut dire "L'administration est un gros navire. Il faut du temps pour manœuvrer."

Qu'il va mettre ses panneaux déviations dans deux ans quand tout sera terminé?

Depuis 2009, je lui demande de faire quelque chose, car les autres riverains sont fatigués d'essayer et il attend de passer dans la presse pour bouger!

Et ce en trouvant les mots pour adoucir, et mettre en cause l'administration!

Un et un seul dos d’âne sur 500m et un panneau 30km/h, vont-ils sécuriser cette rue pour les faibles usagers, piétons ?

De même, rien n’est dit pour les inondations !!!!!

Hermand Olivier

18/06/2010

Bonjour,
Je vous ai écrit afin de vous signaler l’évolution des gros soucis de sécurité et d’inondations dans le Chemin de Messe.Aujourd’hui la rue Marcasses a été ré-ouverte.D’où, NORMALEMENT, plus aucune voiture ni camion ne devraient passer en sens unique !.
On a évité le pire !!
Il y a une leçon à retenir à mon histoire.
C’est que dés qu’il y a un problème quel qu’il soit, vous devez prendre les devants, et ne plus vous adresser à un mur, comme je l’ai fait.
Je vous direz que j’avais confiance et de l’espoir.
Mais, j’ai été bien déçu, tout comme les riverains de ma rue.
Mon quête n’est pas terminée.
En effet, vu les promesses énoncées par le Bourgmestre d’analyser, et de trouver des solutions aux problèmes de sécurité du Chemin de Messe, je compte bien continuer mes recherches.
J’ai trouvé les bons contacts qui m’ont confirmés aux vues des photos que ni la vitesse, ni la sécurité (gaz et faibles usagers) n’étaient adaptées à ma portion de rue, ainsi qu’à la première.
Car que fait un chauffard sur une belle courbe ?
Il accélère !!
Et quand la rue est sous eaux, c’est encore plus fou !
Imaginez, faire monter des flaques d’eau le plus eau possible !
Donc la situation initiale du Chemin de Messe reste inchangée ou presque car :
-Les compteurs gaz sont en façade sur un trottoirs de 40cm de large.
-Les trottoirs ont été abîmés par le débordement des voitures, camions, qui se croisaient dans cette rue étroite.
-La ROUTE a subi des dégâts pour les mêmes raisons (elle est devenue comme la rue Wilson avant les travaux).
-La vitesse dans la 2ème partie est de 50km/h, beaucoup trop élevée.
-La sécurité des faibles usagers (surtout des enfants) est quasi NULLE.
-Les sillons du champ qui inonde une partie des riverains sont encore fait de manière à ce que toute l’eau (boue) ne gorge pas sur ce terrain mais s’écoule sur 5m en rue.
-Des compteurs gaz sont abîmés.
J’ai promis aux riverains âgés de faire de mon mieux pour qu’ils se sentent en sécurité, et de même pour les enfants.
Et je tiendrai ma promesse !
Je suis prêt à me joindre à toutes les causes touchant mon village, qui seront à mes yeux correctes, car j’estime qu’ayant été lésé, je me le dois.
Si dans la presse, on dit qu’à Colfontaine, on n’est pas courtois, et bien je sais pourquoi !
Ainsi l’expression « l’exemple vient d’en haut », s’est confirmée pour mon histoire !
Par des interpellations sans réponses, même pas un « je vais voir » qui prend 3 secondes.
Si j’ai un conseil à donner aux futurs protestataires, c’est d’aller directement rechercher :
-Qui peut faire quoi ?
-A qui puis-je en parler ?
-Qui a le pouvoir au-dessus de… ?
-Qui cela intéresse-t-il ?
-Comment puis-je me faire entendre ?
Ou plus simple : Qui-Quoi-Où-Comment !
Vous avez des références de personnes qui ont peut-être déjà faites des démarches similaires.
Le plus important, c’est « improviser – s’adapter – dominer »
Le Net est une des meilleure clé.
Aucune question n’est idiote !
Et si vous posez des questions, vous risquez simplement soit de ne pas avoir de réponse, soit d’en avoir une, qui vous convienne ou pas !
Et même, parfois, on vous redirigera vers d’autres services, et qui là, seront compétant.
Et surtout, GARDEZ tout ce que vous faites !
Et n’ayez pas peur d’aller très haut !
De contacter un maximum de personne.
Du moment que vous restez correct et droit.
Demandez un conseil avant d’agir car il y a encore des gens honnêtes et sérieuses qui savent écouter, ainsi vous serez plus sûre.
Bien à vous citoyens de Colfontaine.
Merci Monsieur Hubert pour votre site et votre soutien.
Hermand Olivier.

 

16/o6/2o1o

Monsieur Hubert,

Je suis un riverain du Chemin de Messe à Colfontaine.

J’attire votre attention sur le danger de passer par la rue du Chemin de Messe (2ème partie).

Pour rappel, description du Chemin de Messe :

1ère partie : Venant de la rue Wilson, Chemin qui longe les Champs et Marcasses, circulation locale, voie prioritaire, rue étroite, compteur gaz en façade sur un trottoir de +/- 40cm.

2ème partie : Début au croisement de la 1ère partie du Chemin de Messe avec la rue de la Citée (priorité de droite extrêmement dangereuse), vitesse limitée à 50km/h( ??),voie prioritaire (sens unique), dépourvue partiellement de trottoirs, trottoirs existant de +/-40cm, compteurs gaz en façade, rue étroite, fréquentée par de nombreux enfants, vue sa réputation calme, mais également par des cyclistes, touristes de Marcasses, marcheurs, familles, cavalier(è)s, promeneurs.

Nombreux riverains âgés.

3ème partie : Début au croisement de la 2ème partie du Chemin de Messe et de la rue Marcasses, étroite, et sans issue.

En effet suite aux travaux de la Rue Wilson, beaucoup d’usagers font le détour par ma rue, d’où, la circulation est devenue plus dense.

Toujours à 50km/h !!

Hors, la rue de Marcasses est fermée, d’où les riverains de la rue Marcasses, et des parties 2, 3 du Chemin de Messe DOIVENT emprunter le Chemin de Messe en SENS UNIQUE !!!

En plus des usagers pensant éviter un long détour et qui doivent, énervés, rebrousser chemin.

D’où, des véhicules circulent dans cette petite rue étroite dans les DEUX sens à 50km/h, oui, vous lisez bien à 50km/h et même plus!

Les riverains sont frôlés en sortant de chez eux !

Les compteurs de gaz effleurés !

Les trottoirs sont abîmés !

La sécurité des faibles usagers (enfants) est NULLE !!

Les personnes à mobilité réduites sont plus que stressées !

Les risques d’accidents sont très élevés !

Nombreux sont les véhicules qui se retrouvent en face à face, coup de frein violent, et des marches arrières par-ci par-là, des demis tours sur les passages latéraux,… .

Des compteurs gaz percutés (léger) !!

Sortir les voitures du garage devient un jeu de vie ou de mort !

J’avais prévenu la Commune, et notre Bourgmestre que les travaux engendreraient des problèmes de circulation !

Fin 2009 également !

Début 2010, la situation s’aggravant, j’ai renvoyé de nombreux emails au Bourgmestre, non pour harceler, mais bien pour faire comprendre la situation, le DANGER.

Si bien qu’un jour au mois de mars, une voiture m’a percuté le bras droit alors que je rejoignais mon véhicule sur mon passage latéral.

Ce véhicule est arrivé derrière moi, par le sens unique, à très grande vitesse !

Le pire est que je tenais ma petite fille de 6 mois dans son maxicosi dans l’autre main !

D’où, pris de rage, j’ai contacté la presse, qui a contacté le Bourgmestre.

Celui-ci m’a donné rendez-vous chez moi le jour même !

Arrivé sur place (en mars 2010 !) il n’a pu que constater mes dires.

Un échange de promesses convaincantes.

Rassurant ma voisine de 82 ans en stress.

Des patrouilles de police.

Mais rien qui aurait pu augmenter la sécurité de suite.

Par contre, je me souviens bien de « aucune déviation ne sera faite par votre rue », et là, oui c’est vrai, il n’y a aucun panneau déviation par ma rue, sauf en sa fin, indiquant de prendre par le sens unique !

Et de toute manière, la déviation par ma rue est logique pour éviter les travaux !

Ensuite, plus de nouvelles !

Jusqu’au jour du conseil communal pour la sécurité de la Chaussée de la cour.

Là, le Bourgmestre et son Echevin des travaux m’ont montré un joli croquis plein de couleur, et m’ont rassuré « on s’en occupe, pas d’inquiétude ! ».

Et puis PLUS rien, aucune réponse à mes emails même en n’en demandant !

Heureusement, j’envoie toujours avec accusé de lecture, et que je garde le tout !

Alors que des signalisations mobiles existent, ou d’autres solutions d’urgence pour sécuriser pendant les travaux, RIEN n’est mis en place !

Jusqu’au jour où… !

On attend peut-être un grave accident pour agir, comme à la Chaussée de la Cour !

La politesse serait d’au moins répondre à mes emails, même qu’un !

Si, une ou deux réponses très, trééééééééééééééés espacées !

Dont la première en 2008 : 

-«… il n’y a aucun problème de vitesse ni de sécurité dans votre rue, c’est un cul de sac…» : La rue Marcasses et ses maisons ont été faites en 2008, très rapide !

-« … il y a un trottoir tout le long de la rue… » : On en a volé la moitié alors !

-« … vous avez acheté en connaissance de cause… » : Oui, car j’aime le danger !

J’ai lu dans la presse que d’autres priorités étaient données.

Voyez les articles sur Colfontaine.

Mais sachez qu’il ne faut pas baisser les bras, car les riverains ont pris des photos plus que parlantes, que des témoignages sont là pour raconter, même par des enfants.

L’état des compteurs gaz et des trottoirs attestent la situation.

Le seul problème est que les personnes âgées n’ont plus la force de se battre.

Alors, j’ai pris des initiatives pour eux, et d’autres riverains en font de leur coté !

Et ce car les résultats arriveront de toutes parts !

Après encore voir esquivé un accident ainsi que ma famille, j’ai pris action.

On m’a écouté, répondu et pris actions.

Et ce rien qu’avec quelques photos sans trop de commentaires.

Des surprises sont avenir !

Maintenant on attend.

J’ai toujours été poli et courtois, j’ai fait confiance et voilà le résultat.

Le citoyen n’est plus qu’un portefeuille !

Et ce n’est pas tout !!!

Nous sommes 3 riverains qui subissent de fortes inondations depuis 2008 suite à la boue qui s’écoule d’un champ de plusieurs hectares arrivant sur rue sur 5m de large, et ce avec des sillions en entennoir.

Et qu’en on en parle à la Commune, et bien on répond : « on ne sait rien y faire »

Et à ma voisine de 82 ans, on lui a répondu, vérité, : « mettez des sacs de sable !!! »

Alors qu’adapter la rue ferait d’une pierre deux coups !

Voilà, ce n’est pas un combat, mais un souci.

Un souci de sécurité autant pour les miens que pour autrui.

Bien à vous.

 

Mise à jour le Lundi, 22 Novembre 2010 23:20
 
Distributed by Gelono Templates