La parole aux citoyens 07 2010 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Président   
Jeudi, 01 Juillet 2010 00:00

Juillet 2010


29/07/2010

Monsieur Hubert,

 Nous avons reçu réponse à notre situation via notre Bourgmestre.

 En résumé :

 « Il semblerait que la situation d’un casse-vitesse traditionnel ne pourra être approuvée. Par contre, le filet d’eau que nous pensons créer entre les deux champs fera figure de ralentisseur naturel.»

 « Concernant le compteur gaz de votre voisine, nous pourrions donc envisager… bornes en béton, coffrage pour éviter…»

 Il parle même d’un panneau manquant qui sera remis à sa place le plus rapidement possible.

 Sur ces mots, on peut encore remarquer le « conditionnel ».

 « …nous pensons créer… » et «  …nous pourrions créer… ».

 D’où, on ne sait pas encore QUAND et SI oui ou non, nous bénéficierons des aménagements !

Si ça doit passer au Conseil !

S’il y a du Budget !

Si c’est réellement réalisable !

 A remarquer qu’il aura fallu le passage de SPW ( DARGNE ),pour que l’idée d’un filet d’eau soit prise en compte !

Alors qu’au début des inondations, des riverains l’avait déjà émise !!!

D’où, que de temps perdu, et d’effort de nettoyage fourni !

Mais d’autres projets étaient sûrement plus importants !!!

 Forcé de constater, qu’encore une fois des oublis subsistent !

La vitesse et les dégâts causés par le passage intensif des véhicules de tous types dans les deux sens.

 On ne veut pas de mansuétude, juste ce qui doit être fait !

 Nous avons peut-être été trop prolixes, nous aurions dû résumer !

 Nous attendons donc les résultats, je veux dire du concret !

 Quoiqu’il en soit, sachez que toutes les institutions et administrations contactées nous ont répondues, aidées, redirigées.

Certaines attendent encore pour intervenir.

 En attendant, certains riverains craignent et stressent des lourdes chutes de pluie à venir !

 Bref, que les citoyens soient informé que si une porte reste fermée ou ne s’ouvre que très rarement, il en reste d’autres !

 Les citoyens paient pour vivre dans leur Commune, d’où, qu’on nous permette de vivre décemment et en toute sécurité.

 Des questions restent encore en suspend !

 -A qui s’adresser pour la réparation des dégâts des trottoirs dus aux débordements des voitures, camions, grues ?

-Quand va-t-on réparer la route, dégradée par le passage intensif de ces mêmes véhicules ?

 Voilà…

 Sur ce, bien à vous.

 Un citoyen de Colfontaine.

 27/07/2010

voici la rue de Roinge 7340 Pâturages c'est une catastrophe étant même gêné quand viennent des amis dans ma rue .Nous nous efforçons d'embellir nos maisons mais les communes pas les voiries qui les entourent
les égouts oubliés par le temps
Sur les abords du terril les déchets jamais récolté sont ramassés par les citoyens qui payent en plus leur recyclage par des sacs blancs
chère pour des citoyens déjà dans la misère
même les encombrants ne veulent plus accepter ces déchets dans des sacs normaux
venez avec votre voiture dans cette ........soit disant rue.
merci de votre compréhension
bien à vous cher camarade

Mise à jour le Lundi, 22 Novembre 2010 23:20
 
Distributed by Gelono Templates